Fr

Columvi® (glofitamab pour injection) se voit accorder des recommandations favorables de l’ACMTS et de l’INESSS pour le lymphome diffus à grandes cellules B récidivant ou réfractaire chez l’adulte

Read the English version
  • Le processus d’accès aux nouveaux médicaments au Canada est complexe et fait intervenir plusieurs organismes fédéraux, provinciaux et territoriaux. Roche Canada est prête à collaborer pour donner l’accès à Columvi aux patients canadiens qui en ont besoin, et ce, le plus rapidement possible. 

  • Les recommandations favorables de l’ACMTS et de l’INESSS représentent des jalons importants pour l’accès à COLUMVI® (glofitamab pour injection) par l’intermédiaire des assureurs publics; par la suite, les provinces et les territoires rendront leur décision finale sur le remboursement par les régimes d’assurance publics.[1,2]

MISSISSAUGA (Ontario) – 7 mars 2024 – Hoffmann-La Roche Limited/Limitée (Roche Canada) est fière d’annoncer que le 5 mars 2024, l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a recommandé que Columvi® (glofitamab pour injection) soit remboursé par les assureurs publics. Cette recommandation fait suite à celle du Comité canadien d’expertise sur les médicaments (CCEM) de l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS) communiquée récemment, le 21 février 2024. 

Ce jalon important est le résultat d’une étroite collaboration avec l’ACMTS et l’INESSS et souligne en outre la nécessité de passer rapidement aux étapes suivantes pour obtenir le remboursement public. Roche Canada se réjouit à la perspective de travailler avec l’Alliance pharmaceutique pancanadienne (APP), ainsi qu’avec les gouvernements provinciaux et territoriaux pour obtenir un accès équitable et durable pour les patients canadiens. 

Columvi est le seul anticorps bispécifique à durée d’administration fixe à avoir obtenu une homologation au Canada pour traiter le lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB).[3,4,5] Lorsqu’il a été homologué par Santé Canada il y a près d’un an, le 24 mars 2023, ce médicament était le premier du genre à obtenir une autorisation de commercialisation dans le monde entier. Il est maintenant homologué et remboursé par les assureurs publics dans cinq autres pays, et notre objectif est d’obtenir également un accès rapide à Columvi au Canada.  

Cette recommandation montre que l’ACMTS et l’INESSS reconnaissent la preuve clinique et les bienfaits de l’utilisation de Columvi chez les Canadiens aux prises avec un LDGCB récidivant ou réfractaire. On estime qu’en 2023, 4 900 Canadiens ont reçu un diagnostic de lymphome Lymphome diffus à grandes cellules B.[6,7,8] 

« Il est stimulant de constater que nous continuons de progresser vers l’accès du public au glofitamab, un traitement ciblé par anticorps bispécifique destiné aux Canadiens atteints de LDGCB récidivant ou réfractaire, affirme le Dr John Kuruvilla, hématologue à la division d’oncologie médicale et d’hématologie du Princess Margaret Cancer Centre. Ce traitement est une option importante à mettre à la disposition des patients qui ont reçu plusieurs traitements antérieurs. »

« Je suis heureuse de constater que l’INESSS et l’ACMTS émettent des recommandations positives à l’intention du glofitamab, explique la Dre Nathalie Johnson, hématologue de l’Hôpital général juif et professeure agrégée de l’Université McGill. Il s’agit d’un traitement à durée fixe qui pourrait être bénéfique pour les patients atteints de LDGCB récidivant ou réfractaire au Québec et dans le reste du Canada. »

« Les recommandations positives concernant ce traitement sont une excellente nouvelle pour les patients atteints de lymphome diffus à grandes cellules B récidivant ou réfractaire, car nous nous rapprochons un peu plus de l’accès public à cette option thérapeutique, » a dit Antonella Rizza, PDG de Lymphome Canada.

Columvi est indiqué pour le traitement des adultes présentant un lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB) récidivant ou réfractaire sans autres précisions, un LDGCB découlant d’un lymphome folliculaire (LFT) ou un lymphome médiastinal primitif à cellules B (LMPCB), qui ont reçu au moins deux lignes de traitement systémique et qui ne peuvent recevoir une thérapie cellulaire CAR-T ou n’y sont pas admissibles, ou qui ont déjà reçu une thérapie cellulaire CAR-T.[9] 

Pour obtenir tous les renseignements sur la recommandation, y compris les conditions de remboursement, consulter les sites Web de l’ACMTS et de l’INESSS. 

À propos de Columvi (glofitamab pour injection)[9]

Columvi (glofitamab pour injection) est un anticorps monoclonal bispécifique qui se lie de façon bivalente (avec une grande avidité) à l’antigène CD20 exprimé à la surface des lymphocytes B et de façon monovalente à l’antigène CD3 dans le complexe récepteur des lymphocytes T exprimé à la surface des lymphocytes T. En se liant simultanément à l’antigène CD20 sur les lymphocytes B et à l’antigène CD3 sur les lymphocytes T, Columvi médie la formation d’une synapse immunologique, ce qui induit une activation et une prolifération puissantes des lymphocytes T, la sécrétion de cytokines et la libération de protéines cytolytiques qui provoquent la lyse des lymphocytes B exprimant l’antigène CD20. Columvi est un concentré de solution pour perfusion, offert en flacon contenant 2,5 mg (dans 2,5 ml) ou 10 mg (dans 10 ml) de Columvi. Chaque ml contient 1 mg de Columvi. 

À propos du lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB)

Le terme lymphome désigne un groupe de cancers du sang prenant naissance dans le système lymphatique.[10] Les deux principaux types de lymphome sont : le lymphome hodgkinien (LH) et le lymphome non hodgkinien (LNH). Le lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB) est une forme agressive de cancer du sang (à croissance rapide) et aussi le sous-type de LNH le plus courant.[11] Bien que le LDGCB réponde généralement bien au traitement de première intention, jusqu’à 40 % des personnes atteintes verront la maladie récidiver ou devenir réfractaire au traitement. Les options de traitement pourraient alors ne pas produire des résultats optimaux, et la prise en charge de la maladie peut devenir complexe.[12] 

À propos de Roche Canada

Les patients et la science sont au cœur de tout ce que nous faisons. Notre passion pour la science et notre volonté de poursuivre sans relâche l’impossible pour les patients ont fait de nous l’un des leaders mondiaux de l’industrie pharmaceutique, du diagnostic in vitro et des technologies de la santé.

Grâce à nos forces combinées dans les domaines pharmaceutique et diagnostique, nous faisons progresser les soins de santé personnalisés tout en veillant à offrir aux patients des avantages concrets et à bâtir un système de santé durable. Parce que nous sommes déterminés à ce que tous aient, un jour, accès à des soins de santé de qualité. 

Nous cultivons aussi notre expertise dans de nouveaux domaines, tels que l’intelligence artificielle et la collecte et l’analyse de données en contexte réel, tout en collaborant avec différents secteurs et industries.

Avoir le courage de se réinventer et de remettre en question l’ordre établi, voilà ce que les patients et le milieu de la santé attendent de Roche. Notre engagement est toujours aussi fort qu’il l’était à nos débuts au Canada, en 1931. Roche Canada compte aujourd’hui plus de 1 800 employés dans l’ensemble du pays au sein de sa division pharmaceutique à Mississauga, en Ontario, et de ses divisions Diagnostics et Soins du diabète à Laval, au Québec.

Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez notre site www.rochecanada.com ou suivez Roche Canada sur LinkedIn ou Twitter @RocheCanada

Références

[1] CADTH Reimbursement Recommendation, Glofitamab (Columvi), February 2024. Accessible en ligne : https://www.cadth.ca/glofitamab. Consulté le 26 février 2024.

[2] Recommandations de l’INESSS relatives au remboursement de Columvi. March 5, 2024. Accessible en ligne : https://www.inesss.qc.ca/thematiques/medicaments/medicaments-evaluation-aux-fins-dinscription/extrait-davis-au-ministre/columvi-6790.html. Consulté le 5 mars 2024. 

[3] Monographie de BREYANZI, 6 mai 2022. 

[4] Monographie de POLIVY, 20 janvier 2023.

[5] Monographie de MINJUVI, 19 août 2021.

[6] Société canadienne du cancer. Hodgkin lymphoma statistics. Accessible en ligne : https://cancer.ca/en/cancer-information/cancer-types/non-hodgkin-lymphoma/statistics. Consulté le 26 février 2024.

[7] Société canadienne du cancer. Non-Hodgkin lymphoma statistics. Accessible en ligne : https://cancer.ca/en/cancer-information/cancer-types/non-hodgkin-lymphoma/statistics. Consulté le 26 février 2024.

[8] Sehn, Laurie H., and Gilles Salles. "Diffuse large B-cell lymphoma." New England Journal of Medicine 384.9 (2021): 842-858.

[9] Monographie de COLUMVI, 24 mars 2023.

[10] Leukemia and Lymphoma Society of Canada. Diffuse large B-cell Lymphoma (DLBCL). Accessible en ligne : https://www.bloodcancers.ca/diffuse-large-b-cell-lymphoma-dlbcl. Consulté le 24 janvier 2023.

[11] Lymphoma Canada. DLBCL - Diffuse Large B cell Lymphoma. Accessible en ligne : https://www.lymphoma.ca/resources/healthcare-professionals/dlbcl-diffuse-large-b-cell-lymphoma/. Consulté le 26 février 2024. 

[12] Sehn LH, Gascoyne RD. Diffuse large B-cell lymphoma: optimizing outcome in the context of clinical and biologic heterogeneity. Blood. 2015;125(1):22-32.


Ce site Web présente de l’information sur des produits destinée à un vaste public au Canada et peut contenir des détails ou des renseignements sur ces produits qui ne pourraient être autrement accessibles ou qui ne sont pas valides dans d’autres pays. Veuillez prendre note que nous n’assumons aucune responsabilité quant à l’accès à de l’information qui peut ne pas être conforme aux exigences légales, à la réglementation, à l’homologation ou à l’usage à l’extérieur du Canada.

Nous joindreInternationallinkedinfacebooktwitterinstagramyoutubeÀ propos de RocheSolutions pharmaceutiquesSolutions diagnostiquesCarrièresMédiasPolitique de confidentialitéDéclaration juridiquePolitique sur les médias sociauxAccessibilité

Vous quittez maintenant le site Web de Hoffmann-La Roche Ltée (« Roche Canada »). Les liens vers tous les sites externes sont fournis à titre de ressources aux visiteurs de notre site. Roche Canada n’assume aucune responsabilité quant au contenu de ces sites. Roche Canada n’exerce aucun contrôle sur ces sites, et les opinions, allégations ou commentaires formulés dans ces sites ne doivent pas être attribués à Roche Canada, sauf indication contraire.