Communiqué de presse

Mississauga, On, 18.03.2021

Le Centre d’excellence en intelligence artificielle de Roche Canada lance un concours numérique pour s’attaquer à la SLA

C’est avec enthousiasme que le Centre d’excellence en intelligence artificielle de Roche Canada (CdE IA) annonce sa collaboration avec Answer ALS et EverythingALS pour lancer une initiative intitulée Le défi Pour en finir avec la SLA (End ALS Challenge), avec le soutien de la Société canadienne de la sclérose latérale amyotrophique (SLA Canada), l’Institut ontarien du cerveau et NetraMark Corp. L’objectif du défi est de faire émerger de nouvelles idées dans ce domaine par l’entremise d’un concours de données ouvertes qui met en relation les communautés mondiales de l’IA et des neurosciences dans le but de mieux comprendre la biologie sous-jacente à la sclérose latérale amyotrophique (SLA) et d’améliorer le diagnostic et la découverte de médicaments pour les patients atteints de SLA. 

Le défi Pour en finir avec la SLA, qui est administré par Kaggle, une communauté en ligne de scientifiques spécialistes des données et de l’apprentissage automatisé, présente 150 ensembles de données robustes provenant de 1 000 participants à une recherche sur les patients dans le cadre de l’initiative Answer ALS; ces données ont été recueillies auprès de huit cliniques et d’une douzaine de partenaires participants. Answer ALS est le projet de recherche sur la SLA le plus vaste et le plus complet de l’histoire, produisant plus de données cliniques et biologiques combinées sur la SLA que jamais, tout en les partageant ouvertement avec la communauté mondiale des chercheurs.

Les participants au défi doivent modéliser des solutions à des questions scientifiques fondamentales qui ont été déterminées par des neurologues, des chercheurs et des communautés de patients. Un groupe d’experts interdisciplinaires à l’échelle mondiale examinera les solutions et les participants pourraient avoir l’occasion de se joindre à des tables rondes avec de multiples intervenants pour échanger sur leur travail et éventuellement trouver d’autres solutions. Les résultats créés par la communauté scientifique seront diffusés à la communauté de patients grâce à une boucle de commentaires ouverte et continue qui aidera à traduire plus rapidement la recherche sur les maladies rares en résultats positifs modificateurs de la maladie pour les patients.

« Nous sommes convaincus que le partage des connaissances et de l’expertise multidisciplinaire par l’entremise de la science ouverte peut améliorer la collaboration des secteurs public et privé et contribuer à un système de soins de santé qui évolue afin de mieux orienter les prises de décisions relatives aux soins aux patients, a déclaré Fanny Sie, partenaire, Soins de santé stratégiques, Intelligence artificielle et santé numérique chez Roche Canada. En tant que premier projet lancé par le biais du CdE IA, le défi Pour en finir avec la SLA facilitera l’accès aux données pour toutes les parties prenantes afin de générer de l’information utile fondée sur des données et d’accélérer l’amélioration des résultats pour les patients atteints d’une maladie neurodégénérative grâce à des techniques novatrices en IA et en apprentissage automatique. »

 

Indu Navar, présidente-directrice générale d’EverythingALS et collaboratrice auprès du conseil consultatif d’Answer ALS, et son mari Peter Cohen, aujourd’hui défunt, qui était atteint de SLA.
Indu Navar, présidente-directrice générale d’EverythingALS et collaboratrice auprès du conseil consultatif d’Answer ALS, et son mari Peter Cohen, aujourd’hui défunt, qui était atteint de SLA.

 

Indu Navar, présidente-directrice générale d’EverythingALS et collaboratrice auprès du conseil consultatif d’Answer ALS, a indiqué : « En tant qu’organisation orientée vers les patients, chez EverythingALS, nous avons vécu la prise en charge de nos proches atteints de SLA nous-même et nous savons pourquoi il est essentiel de mettre fin à cette maladie. Notre mission consiste à découvrir et à déployer des initiatives portant sur de nouvelles façons de diagnostiquer et de traiter des troubles neurologiques, au carrefour de l’informatique et de la science du cerveau, en axant principalement nos efforts sur la SLA. Nous sommes emballés par notre association avec le Centre d’excellence en intelligence artificielle de Roche Canada, et nous tenons à encourager d’autres partenaires à se joindre à nous pour réaliser des percées dans le domaine de la recherche sur la SLA et le cerveau. »

La SLA fait partie des quelque 7 000 maladies rares recensées[1]. Environ 225 000 personnes du monde entier vivent actuellement avec cette maladie progressive et débilitante et on s’attend à ce que ce chiffre augmente de 69 % d’ici 2040[2]. Au Canada, de 2 500 à 3 000 adultes vivent avec cette maladie[3].

La prise en charge de la SLA amène son lot de défis et représente un fardeau considérable pour les personnes atteintes de la maladie, leur famille et la société dans son ensemble. De plus, comme les autres maladies rares, la SLA est difficile à diagnostiquer et à traiter, car les symptômes, la vitesse de progression et le degré de sévérité sont différents d’un patient à l’autre[4]. Les données provenant du monde réel, telles que les ensembles de données d’AnswerALS, ont le potentiel de nous renseigner sur ces enjeux afin de mieux comprendre les mécanismes de la maladie, de cerner les lacunes dans le diagnostic et le traitement pour une meilleure prise en charge et, éventuellement, d’aider à découvrir des médicaments qui changent la vie des patients. 

« Faire appel à des experts en science des données et en apprentissage automatique pour obtenir de nouveaux éléments d’information sur la SLA est un pas essentiel et emballant vers une meilleure compréhension de la maladie, a déclaré le Dr David Taylor, vice-président, Recherche à SLA Canada. L’utilisation du défi Pour en finir avec la SLA pour apporter de nouvelles idées et perspectives dans ce domaine contribuera certainement à enrichir le travail considérable réalisé par AnswerALS. »

« En rassemblant une communauté de scientifiques des données, de chercheurs et de personnes ayant une expérience vécue, nous pouvons mieux comprendre la SLA et trouver plus rapidement des options de traitement efficaces, explique Tom Mikkelsen, président et directeur scientifique de l’Institut ontarien du cerveau. En tant qu'organisation fondée sur la collaboration et le partage des données, nous nous réjouissons de ce partenariat qui permettra de générer des connaissances exploitables sur la SLA. »

Veuillez consulter le site Web de Kaggle pour vous renseigner sur le défi Pour en finir avec la SLA.

Qu’est-ce que le CdE IA de Roche?

Roche Canada a lancé le Centre d’excellence en intelligence artificielle (CdE IA) en novembre 2020. Il s’agit du premier organisme collaboratif de cette nature à conjuguer l’expertise des trois instituts nationaux faisant partie de la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle de l’Institut canadien de recherches avancées (CIFAR) : l’Amii, Mila et l’Institut Vecteur. Le CdE IA vise à promouvoir la transformation numérique dans le secteur de la santé en combinant la longue tradition de leadership de Roche en soins de santé aux antécédents d’excellence des instituts dans la recherche en IA et l’utilisation d’applications sectorielles. S’inspirant du modèle éprouvé d’innovation rapide mis sur pied par la Coalition pour la science des données de Roche, le CdE IA rassemble un groupe d’entreprises publiques et privées aux vues similaires ayant comme mission commune de recueillir et de mettre en commun des connaissances et des données afin de mieux orienter les prises de décisions relatives aux soins des patients et aux systèmes de santé. Grâce à cette collaboration intersectorielle, le CdE IA vise à fournir des solutions numériques de qualité qui optimisent la prestation des soins de santé, en réduisent le coût et en améliorent les effets sur la santé.

À propos de Roche

Roche est une entreprise internationale à l’avant-garde de la recherche et du développement de produits pharmaceutiques et diagnostiques. L’amélioration de la qualité et de la durée de vie des patients, grâce aux progrès de la science, est au cœur de ses préoccupations. Rassemblant des compétences pharmaceutiques et diagnostiques sous un même toit, Roche est le leader de la médecine personnalisée, approche permettant de proposer le meilleur traitement possible à chaque patient.

Roche est la plus grande compagnie de biotechnologie au monde, offrant une variété de produits qui se distinguent véritablement en oncologie, en immunologie, dans le traitement des maladies infectieuses, en ophtalmologie et dans les troubles du système nerveux central. Roche est également le leader mondial dans le diagnostic in vitro et du cancer à partir d’échantillons tissulaires, et un chef de file dans la prise en charge du diabète.

Depuis sa fondation en 1931, Roche Canada mène des recherches pour mieux prévenir, diagnostiquer et traiter les maladies, et ainsi apporter une contribution durable à la société. L’entreprise compte aujourd’hui plus de 1 800 employés dans l’ensemble du pays au sein de sa division pharmaceutique à Mississauga, en Ontario, et de ses divisions Diagnostics et Soins du diabète à Laval, au Québec.

Roche souhaite améliorer l’accès aux produits de l’innovation médicale en collaborant avec tous les intervenants concernés. Roche Canada participe activement à la vie des collectivités par ses contributions caritatives et ses partenariats avec des organismes et des établissements de santé qui œuvrent ensemble à améliorer la qualité de vie des Canadiens. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter www.RocheCanada.com.

Toutes les marques de commerce mentionnées sont la propriété de leur détenteur respectif.

© Copyright 2021; Hoffmann-La Roche Limited/Limitée

Pour en savoir plus :

Claire Cockburn

Roche Canada

905 542-4648

[email protected]

 

Références

[1] https://rarediseases.org/wp-content/uploads/2019/01/RDD-FAQ-2019.pdf

[2] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4987527/

[3] https://www.als.ca/wp-content/uploads/2017/04/ALSCAN-Quick-Facts-EN.pdf

[4] https://www.ninds.nih.gov/disorders/Patient-Caregiver-Education/Fact-Sheets/Amyotrophic-Lateral-Sclerosis-ALS-Fact-Sheet