Dans la course à la détection, au traitement et à la guérison du nouveau coronavirus mortel, connu sous le nom de COVID-19, il n'y a pas de temps pour l'inefficacité ou les délais. Avec près de 1 700 employés à travers le Canada, la famille Roche a mis à profit le savoir et les connaissances de nos divisions Diagnostics et Pharma pour relever les défis locaux découlant de cette crise mondiale. Du partenariat avec diverses parties prenantes pour aider à répondre à la demande de tests, à l'étude des options de traitement au sein de notre portefeuille actuel, au lancement d'un programme de financement d'idées innovantes pour relever les défis de cette pandémie, notre organisation s'est réunie comme jamais auparavant.

 

Dans des circonstances exceptionnelles, notre priorité est de veiller à ce que nos patients continuent de recevoir le traitement et les soins dont ils ont besoin, tout en répondant à la pandémie en évolution rapide et aux défis qui en découlent.

 

Dans une entrevue, les dirigeants de Roche Canada, Ronnie Miller, président et chef de la direction de Roche Pharma Canada, et Andrew Plank, président et directeur général de Roche Diagnostics Canada, partagent leurs points de vue et les apprentissages qui façonneront non seulement notre organisation, mais nous l’espérons, la façon dont les secteurs public et privé peuvent travailler ensemble à l'avenir pour relever les défis de santé publique.

 

Nous avons vu l’industrie ainsi que les secteurs public et privé collaborer pour trouver des solutions le plus rapidement possible - au Canada comme dans le monde entier. Quelles opportunités futures voyez-vous grâce à ces collaborations ?

Ronnie: Il est plus important que jamais de tirer parti des connaissances et des ressources dans notre lutte collective contre la COVID-19. Les systèmes de soins de santé ont été profondément touchés par la pandémie, entraînant divers problèmes et enjeux affectant la vie quotidienne des Canadiens. Certains défis comprennent la capacité du système de santé et la gestion des populations éloignées et rurales, ainsi que des défis moins directs, mais tout aussi importants, tel que le maintien de la productivité tout en se distançant. L'une des initiatives dont nous sommes extrêmement fiers est le Défi Innover pour contrer la COVID-19 de Roche Canada - un programme de financement destiné à aider notre communauté à proposer des idées novatrices pour relever certains des plus grands défis et problèmes de la pandémie de COVID-19.

Après avoir reçu plus de 800 soumissions sur une période de 2 semaines, nous avons engagé 900 000 $ pour aider à développer et mettre en œuvre 11 solutions uniques et innovantes. L'une des candidatures gagnantes examine les tests des conditions climatiques sur la transmission de la COVID-19 - dans l'air et sur diverses surfaces - à travers une chambre d'aérosol conçue par une équipe de virologues et d'ingénieurs. Un autre projet utilise la technologie de l'intelligence artificielle (IA) en temps réel pour suivre, surveiller et prévoir les symptômes de la COVID-19 chez les aînés à risque élevé de Montréal et de Toronto. Ce ne sont que quelques-uns des projets prometteurs que nous sommes ravis de soutenir à travers ce défi.

Andrew: Il y a eu une importante collaboration avec les gouvernements fédéral et provinciaux pour fournir et atteindre la capacité de test pour les patients. De nouvelles solutions de test innovantes, de qualité, sensibles et spécifiques ont été rapidement intégrées dans divers laboratoires du pays pour aider notre système de santé et répondre à la demande des patients. Nous avons vu d'autres collaborations dans l'écosystème des soins de santé avec des acteurs clés tels que des organisations commerciales comme Medtech Canada, où les membres ont travaillé sur des projets pour diriger la réponse envers la COVID-19 ou ScaleAI, qui aide à donner vie à des projets innovants en intelligence artificielle comme la plateforme de Roche pour l'optimisation de la distribution des tests de diagnostic de COVID-19 au Canada. Dans l'ensemble, la pandémie a renforcé la valeur des tests diagnostiques aux yeux des gouvernements et du grand public.

 

Pouvez-vous commenter davantage sur la collaboration entre les secteurs public et privé et quels seraient, selon vous, certains apprentissages ou pratiques potentiels dont nous pourrions avoir besoin pour continuer après la pandémie?

Andrew: Nous voyons la collaboration des secteurs public et privé augmenter en raison de la réponse à la pandémie ; nous avons besoin les uns des autres pour répondre aux besoins de santé publique et nous voyons des ressources complémentaires dans le secteur public / privé telles que l'infrastructure, les capacités, les relations, l'envergure, l'accès, la vitesse et la capacité de test.

L'industrie du diagnostic a été en mesure de développer des tests de haute qualité en un temps record pour tester le SRAS-CoV-2 et les autorités sanitaires comme Santé Canada ont été agiles et ont réagi rapidement pour mettre à la disposition des professionnels de la santé et des patients de grandes solutions innovantes.

 

Que devons-nous faire pour nous préparer à une deuxième vague potentielle, étant donné les nombreuses inconnues et les risques que cela comporte ?

Ronnie: La COVID-19 a renforcé l’importance de la recherche pour la planification et la préparation à travers le système de santé canadien. Une initiative actuellement en cours par le biais d'Innovative Medicines Canada (IMC) est la création d'une chaire universitaire post-COVID. La création d'une chaire de recherche dédiée à la préparation à une pandémie et au rôle du secteur des soins de santé dans le maintien et la croissance de notre économie, contribuera à aider le Canada à se préparer à de futures pandémies et à s'assurer que notre pays est bien préparé pour réagir et se rétablir efficacement. Il s'agit d'un excellent exemple de la contribution essentielle de notre industrie à la protection de la santé et du bien-être des Canadiens ainsi qu'à celle de notre économie.

Andrew: Nous devons continuer de suivre les recommandations canadiennes en matière de santé publique pour tous les citoyens, garantir des tests de qualité et un approvisionnement adéquat, comprendre et établir la contribution et la valeur des tests d'anticorps dans les scénarios de retour au travail.

Les tests du SRAS-CoV-2 sont une première étape cruciale dans la bataille contre la COVID-19, pour détecter si une personne est activement infectée par le virus. La prochaine étape est le test d’anticorps COVID-19, qui détecte la réponse immunitaire et l'immunité potentielle de la population générale. Ce test pourrait aider à identifier les personnes qui ont été infectées par le virus mais qui ne présentent pas de symptômes, pourrait soutenir le dépistage prioritaire des groupes à haut risque, tels que les agents de santé qui pourraient avoir déjà développé un certain niveau d'immunité et peuvent donc continuer à servir et / ou retourner au travail.

 

Un défi mondial comme la COVID-19 n'a pas été vécu dans l'histoire récente et nécessite donc une approche moderne pour le combattre. Quelle a été notre nouvelle approche et que vous a-t-elle appris sur vous-même et notre organisation ?

Ronnie: Je suis très fier de la façon dont Roche a réagi à cette crise. La division Diagnostics a joué un rôle essentiel dans la détection et jouera un rôle central dans le retour au travail et la relance de l'économie. Nous menons également des études sur certains de nos produits pharmaceutiques dans le traitement des patients sévèrement touchés par la COVID-19. Roche a été robuste, réactif, rapide et socialement responsable et cela nous rappelle à tous l'importance significative que la recherche et le développement ont pour le monde moderne, maintenant et pour l'avenir.

Andrew: Cette pandémie est l’incarnation du monde complexe, incertain et volatil dont nous avons toujours parlé, vécu de façon réelle et à l’échelle mondiale. Je ne pourrais être plus fier de nos employés et très humble quand je regarde l'impact que Roche Canada a eu sur tous les Canadiens pendant cette pandémie. J’ai appris que les gens doivent pouvoir observer la vulnérabilité et l’authenticité des dirigeants lorsque le monde est bouleversé et que la solidarité dans l’atteinte d’objectifs, le souci bienveillant envers les autres et la conscience de soi sont d’une importance cruciale pour nous tous pendant une pandémie.

 

La pandémie de COVID-19 est une crise sanitaire mondiale qui affecte des millions de personnes, mais ce n'est pas la première crise sanitaire à laquelle nous sommes confrontés. Nous avons fièrement contribué à relever de nombreux défis en matière de soins de santé dans le passé et cette fois ne sera pas l'exception. Grâce à la confiance que Santé Canada, l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et les laboratoires publics provinciaux ont placée en Roche, nous travaillons sans relâche, ensemble, pour réduire le niveau de pandémie au Canada.

 

En ces temps exceptionnels, nous nous tenons debout avec les gouvernements, les prestataires de soins de santé et tous ceux qui luttent contre cette pandémie.

 

 

Andrew Plank, président et directeur général pour Roche Diagnostics, travaillant de son bureau à domicile
Andrew Plank, président et directeur général pour Roche Diagnostics
Ronnie Miller, président et PDG pour Roche Pharma, travaillant de son bureau à domicile
Ronnie Miller, président et PDG pour Roche Pharma Canada