Le cancer ne nous a jamais affectés autant que maintenant. Nous connaissons tous une personne atteinte de cancer. Il s’agit de personnes ordinaires, vivant des vies normales. Elles ont une famille, des amis, des passions et des passe-temps. Chaque personne vivant avec un cancer est unique, tout comme l’est sa tumeur. 

Le profil génomique, ou signature de la tumeur d’un patient peut jouer un rôle déterminant dans la manière de traiter son cancer. C’est là que le dépistage peut tout changer. Plus nous en savons sur les mutations des gènes liés au cancer, plus il facile de diagnostiquer et de traiter le cancer de manière plus précise et personnelle. À titre de société dont la mission est de trouver des moyens de traiter le bon patient avec le bon traitement au bon moment, Roche n’a jamais été aussi investie que maintenant dans cette approche personnalisée du traitement du cancer.

L’accessibilité au dépistage génomique pourrait changer la donne pour de nombreuses personnes atteintes de cancer, en particulier pour certains groupes de patients. Les patients porteurs de certaines anomalies génomiques rares, qui ne disposaient auparavant d’aucune option de traitement ou d’un nombre limité d’options, peuvent désormais explorer les nombreuses possibilités offertes par un seul test exhaustif. 

« Au cours des dernières années, des progrès considérables ont été réalisés en ce qui a trait au type et à la quantité de données génomiques qu’il est possible d’obtenir à partir de l’analyse d’une tumeur », a déclaré le Dr Jeffrey Rothenstein, oncologue médical au centre anticancéreux régional R.S. McLaughlin Durham de Lakeridge Health. « Ces données peuvent être utilisées pour personnaliser le meilleur traitement d’un patient donné, en choisissant celui qui a le plus de chances d’être efficace et en évitant ceux qui pourraient s’avérer inefficaces. »

Le profilage génomique complet (PGC) est un type de dépistage génomique. Un seul PGC peut fournir une caractérisation plus complète d’une tumeur cancéreuse en recherchant de nombreuses mutations au sein d’un grand nombre de gènes liés au cancer, et en les jumelant à des traitements ciblés, immunothérapies et essais cliniques pertinents, afin d’aider à personnaliser les décisions relatives au traitement.

Il y 10 ou 15 ans, proposer un traitement ciblé aux personnes porteuses de tumeurs présentant de rares fusions de gènes aurait été aussi difficile que de trouver une aiguille dans une botte de foin. Grâce aux progrès réalisés dans le domaine des traitements ciblés et du dépistage génomique du cancer, les médecins disposent désormais d’un nombre accru de données sur lesquelles ils peuvent fonder leurs décisions concernant les prochaines étapes du traitement de leurs patients. 

Infographic