Les essais cliniques respectent des normes scientifiques strictes afin de protéger les patients et d’aider à produire des résultats fiables. Un « protocole » d’essai clinique indique la façon dont l’étude a été conçue, y compris le type de patients pouvant participer à la recherche, afin que les nouvelles approches soient mises à l’essai auprès de groupes similaires de personnes. Bien que les critères d’admissibilité diffèrent selon les essais, les facteurs comme l’âge, le sexe, les marqueurs génétiques, le type et le stade de la maladie, les traitements précédents et les autres problèmes de santé sont souvent pris en considération. Pour chaque partie de l’essai, un objectif, appelé « paramètre d’évaluation », est défini afin de déterminer si l’essai a été une réussite ou non, et la méthode d’analyse des données est également déterminée.

La référence absolue est l’essai contrôlé à répartition aléatoire et à double insu. Dans ce type d’essai, les patients sont répartis de façon aléatoire dans deux groupes ou plus. Le groupe « expérimental » reçoit un nouveau médicament potentiel, et le groupe « témoin », un placebo ou un traitement déjà approuvé, et l’on cherche alors à déterminer si un traitement est supérieur à l’autre à l’égard d’une maladie particulière. L’essai est dit à « double insu », car afin d’éliminer tout biais ni les patients ni les médecins ne savent qui était dans quel groupe jusqu’à ce que les résultats aient été évalués.      

Habituellement, les essais cliniques sont divisés en différentes parties, appelées « phases » :

  • Dans la phase 1, les chercheurs évaluent l’innocuité d’un nouveau composé expérimental chez un petit nombre de volontaires en santé ou de personnes ayant épuisé toutes les autres options thérapeutiques.

  • Les études de phase 2 visent à évaluer le traitement potentiel chez un plus grand groupe de patients, afin d’étudier plus en profondeur l’innocuité et l’efficacité du médicament. Dans les études de phase 2, différentes doses du médicament sont évaluées afin de déterminer la dose idéale à administrer.

  • Les études de phase 3 élargissent la portée de l’étude afin de tester l’innocuité et l’efficacité du médicament chez des centaines ou des milliers de patients. Dans cette phase, les résultats des patients recevant le nouveau médicament sont généralement comparés directement avec les résultats des patients recevant le placebo ou le traitement standard. Des tests statistiques rigoureux sont effectués afin de s’assurer que les bienfaits démontrés du traitement sont réels.

  • Les études cliniques peuvent également inclure une phase 4 afin de déterminer et d’évaluer les effets à long terme des traitements sur un plus grand nombre de patients, après l’approbation réglementaire.

Chez Roche, nous nous employons à fournir plus rapidement que jamais les médicaments novateurs aux patients. Notre équipe de développement de produits pharmaceutiques collabore étroitement avec les gouvernements et les organismes de réglementation de partout dans le monde afin de réduire le temps nécessaire pour que nos médicaments soient approuvés et accessibles aux patients. Ces démarches s’inscrivent dans notre engagement à l’égard de l’innovation scientifique liée à la découverte et à la mise au point de médicaments.

Pour en apprendre davantage sur les essais cliniques ou pour trouver une étude parrainée par Roche, visitez notre site réservé aux patients (Site disponible en anglais uniquement).

Ce site Web présente de l’information sur des produits destinée à un vaste public au Canada et peut contenir des détails ou des renseignements sur ces produits qui ne pourraient être autrement accessibles ou qui ne sont pas valides dans d’autres pays. Veuillez prendre note que nous n’assumons aucune responsabilité quant à l’accès à de l’information qui peut ne pas être conforme aux exigences légales, à la réglementation, à l’homologation ou à l’usage à l’extérieur du Canada.

Vous quittez maintenant le site Web de Hoffmann-La Roche Ltée (« Roche Canada »). Les liens vers tous les sites externes sont fournis à titre de ressources aux visiteurs de notre site. Roche Canada n’assume aucune responsabilité quant au contenu de ces sites. Roche Canada n’exerce aucun contrôle sur ces sites, et les opinions, allégations ou commentaires formulés dans ces sites ne doivent pas être attribués à Roche Canada, sauf indication contraire.