La pandémie de SRAS-CoV-2 (COVID-19) bouleverse le quotidien de tous, à l’échelle planétaire. Nous vivons isolés les uns des autres, notre système de soins de santé est mis à rude épreuve, et nous tentons de freiner la progression rapide de l’épidémie. Ensemble, nous pouvons traverser cette crise. Et ensemble, nous pouvons innover pour changer le cours des choses.

Roche Canada s’engage à collaborer avec la population canadienne afin de trouver des solutions aux défis causés par la pandémie de COVID-19. Pour aller de l’avant avec ce projet, le 27 mars 2020,
nous avons créé le Défi Innover pour contrer la COVID-19 de Roche Canada, un programme de financement visant à encourager les idées novatrices pour relever certains des plus importants défis et problèmes liés à la pandémie de COVID-19. Biologistes, experts en science des données, étudiants, patients ou personnes créatives désireuses d’apporter sa contribution : nous avons besoin de vous!

Voici quelques exemples des défis qui doivent être relevés :

  • Comment nous pouvons mieux comprendre la biologie, la physiopathologie, la transmission, etc. de la maladie
  • Comment nous pouvons aborder les problèmes liés à la capacité de notre système de soins de santé
  • Comment nous pouvons améliorer l’échange d’information en temps réel
  • Comment nous prendrons efficacement en charge les populations éloignées et rurales (p. ex., populations autochtones éloignées)
  • Comment nous pouvons accroître l’éducation et la sensibilisation et promouvoir des pratiques saines
  • Comment nous pouvons mobiliser la population et améliorer l’efficacité de la distanciation sociale/physique
  • Comment nous pouvons gérer la productivité tout en nous éloignant et en nous isolant

Des candidats individuels ou des équipes ont proposé des solutions innovantes répondants à un défi ou un problème qu’il ont identifié comme résultant de la pandémie de la COVID-19. Toutes les soumissions ont été examinées par un comité directeur de Roche Canada, et les soumissions gagnantes choisies recevront des fonds pour soutenir le développement de la solution innovante.

Les solutions gagnantes

Félicitations Canada! Notre défi a appelé tous les esprits créatifs et novateurs du Canada à proposer des solutions pour lutter contre la pandémie de la COVID-19. Nous avons reçu un nombre extraordinaire de plus de 840 candidatures de haute qualité démontrant les compétences et les talents exceptionnels que nous avons dans notre pays. Nous sommes heureux de féliciter les gagnants suivants du Défi Innover pour contrer la COVID-19 de Roche Canada.1 Nous remercions tous les candidats pour leur participation à notre défi d'innovation COVID-19 et encourageons tout le monde à poursuivre leur passion et à continuer d'innover!

Optimisation des opérations de la ville face à la COVID-19: une théorie des réseaux complexes hybrides - Approche d'apprentissage automatique

Demandeur principal: Dr. Wael El-Dakhakhni
Institution: McMaster University, Hamilton, Ontario

Dans ce projet, un nouveau modèle d'analyse dynamique des réseaux de la ville (CityDNA) sera développé pour générer des schémas de fonctionnement optimaux pour la ville face à la COVID-19. En s'appuyant sur des techniques de pointe en science des réseaux, en apprentissage automatique, en analyse de systèmes et en optimisation multi-objectifs, le modèle CityDNA proposé fournira un outil d'aide à la décision unique pour optimiser le fonctionnement et / ou la réouverture des installations municipales (par ex. systèmes de transport en commun, parcs, centres communautaires et écoles) soumis à des contraintes complexes en raison des pandémies COVID-19 actuelles et futures. Ce projet vise à fournir des solutions innovantes pour diminuer le risque de dommages économiques et sociaux durables causés par la COVID-19 dans les villes du Canada.

Recherche fédérée en temps réel des génomes hôtes et viraux

Demandeur principal: Marc Fiume
Institution: DNAstack, Toronto, Ontario

Les facteurs de risques de maladie grave liés à la COVID-19 sont toujours en cours d'établissement. Il existe des preuves que les réponses immunitaires potentiellement mortelles (par exemple le syndrome de choc cytokinique) sont médiées par le génome humain de l’hôte. Dans le même temps, des données émergentes décrivent comment de multiples souches du virus continuent d'évoluer dans différentes zones géographiques, et des experts à travers le monde entier ont appelé à une approche mondiale coordonnée impliquant des approches génomiques et épidémiologiques. Ce projet a pour but de développer une technologie pour soutenir le partage adapté en temps réel, de la recherche et des analyses des génomes viraux et des hôtes pour la COVID-19 et les futures épidémies.

Test des conditions climatiques sur la transmission du SRAS CoV-2: quel seront les effets de la chaleur, de l'humidité et de la climatisation en été?

Demandeur principal: Eric J. Arts
Institution: Université ouest de l’Ontario, London, Ontario et Centerline Limited, Windsor, Ontario

Une forte chaleur et une faible humidité diminuent souvent la transmission des virus respiratoires et, espérons-le, apporteront une certaine aide contre l'épidémie de la COVID-19 au Canada au cours des prochains mois d'été. Cependant, il est de plus en plus évident que les populations partageant des lieux publics climatisés dans la zone tropicale connaissent toujours des épidémies croissantes (par exemple aux Émirats Arabes Unis, ou en Australie). Cette équipe de virologues et d'ingénieurs a conçu une chambre d'aérosolisation pour tester les conditions de température et d'humidité sur la survie du virus SARS-CoV-2 dans l'air et sur diverses surfaces.

Un test de diagnostic de la COVID-19 optimisé intégrant les réponses de l'hôte pour prévoir l'évolution de la maladie et les besoins en soins de santé

Demandeur principal: Jeremy Hirota
Institution:  Université McMaster, Hamilton, Ontario

Comprendre les réponses immunitaires de l'hôte à l'infection par le SRAS-CoV-2 peut fournir des indicateurs pronostiques utiles pour optimiser la prestation des soins de santé au moment du prélèvement initial de l'écouvillon nasal pour le diagnostique de la COVID-19. Les écouvillons nasaux sont collectés pour le diagnostique clinique de la COVID-19, ce qui présente une opportunité de recherche pour tirer parti des acides nucléiques restants pour le profilage transcriptomique de l'hôte et la corrélation avec les résultats cliniques. L'objectif est de corréler les profils de transcriptome des hôtes, à partir des prélèvements nasaux des cas de COVID-19 positifs et négatifs avec les résultats cliniques, afin de générer des algorithmes et prédire la morbidité/mortalité des patients et l'utilisation des soins de santé. Cela a pour but d'optimiser les tests de diagnostique de la COVID-19 en intégrant les réponses de l'hôte.

Surface tactile antimicrobienne à action rapide

Demandeur principal: Jeremy Hirota
Institution:  Université McMaster, Hamilton, Ontario

Comprendre les réponses immunitaires de l'hôte à l'infection par le SRAS-CoV-2 peut fournir des indicateurs pronostiques utiles pour optimiser la prestation des soins de santé au moment du prélèvement initial de l'écouvillon nasal pour le diagnostique de la COVID-19. Les écouvillons nasaux sont collectés pour le diagnostique clinique de la COVID-19, ce qui présente une opportunité de recherche pour tirer parti des acides nucléiques restants pour le profilage transcriptomique de l'hôte et la corrélation avec les résultats cliniques. L'objectif est de corréler les profils de transcriptome des hôtes, à partir des prélèvements nasaux des cas de COVID-19 positifs et négatifs avec les résultats cliniques, afin de générer des algorithmes et prédire la morbidité/mortalité des patients et l'utilisation des soins de santé. Cela a pour but d'optimiser les tests de diagnostique de la COVID-19 en intégrant les réponses de l'hôte.

Surveillance et prédiction des symptômes COVID-19 en temps réel grâce à l'IA chez les résidents âgés

Demandeur principal: Dr. Samira Rahimi
Institution: Université McGill, Montréal, Québec

Les établissements de soins de longue durée (SLD) sont touchés de façon disproportionnée par la COVID-19. Ce projet mettra en œuvre une technologie de surveillance à distance éprouvée, et dotée d'intelligence artificielle pour suivre, surveiller et prédire les symptômes des personnes âgées. La détection et la prévision de changements asymptomatiques faciliteront l'isolement rapide et pourront sauver des milliers de vies. La technologie alerte l'opérateur lorsque des symptômes de la COVID-19 sont identifiés/ présagés et surveille toute décompensation. Ce projet inclura 60 résidents âgés résidents dans deux établissements de SLD (Toronto et Montréal), et pourra ensuite se développer dans l'ensemble des établissements de SLD. Il vise à protéger le personnel des établissements de SLD et les résidents fragiles d’une exposition au COVID-19 en permettant la surveillance à distance.

Ventilateur à gravité

Demandeur principal: Dr. Christopher Nguan
Institution: Université de Colombie-Britannique Groupe SOS eVent, Vancouver, Colombie-Britannique

La demande de ventilateurs pour prendre en charge les patients atteints de syndromes de détresse respiratoire aiguë liés au COVID (SDRA) est susceptible de dépasser les stocks disponibles, ce qui entraînera une morbidité et une mortalité excessives. La Colombie-Britannique (C.-B.) a un indice de 10,3 ventilateurs pour 100 000 personnes, ce qui est bien inférieur à la moyenne nationale de 14,9 / 100 000. En utilisant les concepts de joints hydrauliques et de dispositifs sous pression, un ventilateur à pression positive mécanique simple et économique a été créé pour une production rapide et à grande échelle: le gVent. La mission du groupe UBC SOS eVent est de construire un ventilateur simple et peu coûteux pour une utilisation dans le système de santé de la Colombie-Britannique.

Essai clinique, après décharge suite à une chirurgie, les soins virtuels avec la technologie de surveillance automatisée à distance (PVC-RAM)

Demandeur principal: Dr. P.J. Devereaux
Institutions:  Population Health Research Institute (PHRI), Hamilton, Ontario; Hamilton Health Sciences, Hamilton, Ontario; St. Joseph’s Healthcare, Hamilton, Ontario; London Health Sciences Centre, London, Ontario; The Ottawa Hospital, Ottawa, Ontario; Cloud DX, Kitchener, Ontario

Pour faire face à la pandémie de la COVID-19, les hôpitaux doivent maximiser la disponibilité des lits et minimiser les visites aux services des urgences pour des raisons autres que liées à la COVID-19. Les hôpitaux ont également l'obligation de traiter les patients non-COVID-19 souffrant de conditions urgentes. Les hôpitaux continuent de fournir une chirurgie aux patients pour des indications non-électives et, après leur sortie, ces patients ont un risque élevé de nécessiter de soins hospitaliers aigus. Il existe une justification solide et des données prometteuses suggérant que les soins virtuels avec la technologie de surveillance automatisée à distance (RAM) réduisent le besoin de soins hospitaliers aigus ultérieurs, chez les adultes renvoyés à la maison après avoir subi une chirurgie non-élective. Ce projet entreprendra l'essai PVC-RAM pour informer directement ce problème.

AR-YOU-OK Solution numérique de bien-être pour la COVID-19

Demandeur principal: Loreen Wales
Institution: My Viva Plan Inc., Edmonton, Alberta

Ce projet vise à déployer une nouvelle approche de journalisation fondée sur des données probantes pour promouvoir la santé mentale, l'alimentation et le bien-être physique en utilisant l'interaction guidée et l’assurance de la réalité augmentée (RA). AR-YOU-OK est un avatar en réalité augmentée pour promouvoir la résilience en période de stress. En utilisant n'importe quel téléphone intelligent, l'utilisateur aura son avatar interactif personnel chez lui. L'avatar parlera et incitera des réponses/ une auto-réflexion de l'utilisateur et créera un journal généré par le traitement du langage naturel pour les avantages thérapeutiques. L'avatar agira comme un copain «d'entraide» pour guider l'utilisateur vers un meilleur état de santé mentale de manière engageante.

Développement d'une microneutralisation standard et Facilitation de l'infection par des anticorps (ADE) sur des sérums d'individus atteints de la COVID-19

Demandeur principal: Mario Ostrowski
Institution: Universite de Toronto, Ontario

Nous ne savons pas ce qui cause la maladie pulmonaire dans l'infection à la COVID-19, et ce projet déterminera si le virus de la  COVID-19 peut tromper le système immunitaire en fabriquant des anticorps qui endommagent les poumons au lieu de neutraliser le virus. Le projet appelle cette situation «Facilitation de l’infection par des anticorps» ou ADE en anglais, ce qui signifie que le système immunitaire fabrique des anticorps contre le virus lui permettant de se développer plus rapidement et de causer des dommages immunitaires aux poumons. Ce projet mettra au point un test qui détecte la Facilitation de l’infection par des anticorps dans le sérum d’une personne. De nombreuses sociétés fabriquent des vaccins contre la COVID-19, et ce test permettra de tester si les vaccins contre la COVID-19 pourraient également produire des Facilitations de l’infection par des anticorps dans le sérum.

Les interventions mobiles personnalisées pourraient-elles «aplatir la courbe» du Stress, de l’Anxiété et de la Dépression chez les professionnels de santé de première ligne pendant l'épidémie de la  COVID-19?

Demandeur principal: Venkat Bhat
Institution: UnityHealth Network, Toronto, Ontario

Le stress, l'anxiété, la détresse et la dépression sont exceptionnellement élevés chez les professionnels de santé en première ligne de la pandémie de la COVID-19. Les facteurs sous-jacents à la détresse et à la résilience sont inconnus et il n'y a aucune intervention fondée sur des preuves pour influer sur le bien-être mental des professionnels de santé en première ligne. Cette étude évaluera une nouvelle plate-forme mobile pour recueillir «l'expérience de détresse» des professionnels de santé en première ligne à Unityhealth à Toronto en temps réel pendant la pandémie de la COVID-19 en cours, utilisant des interventions mobiles personnalisées automatisées (par exemple, la routine, le sommeil, l’exercice) pour pousser les paramètres actifs / passifs à gérer la détresse et examiner le rôle des thérapie cognitivo-comportementale (TCC) complémentaires à distance lorsque les interventions mobiles automatisées ne suffisent pas.

____________________________________

1. Sous réserve d'une vérification préalable et de la bonne exécution d'un accord de financement.