Fr

Au-delà des médicaments

Le secteur des sciences de la vie : un avenir en santé pour le Canada et sa population

Lorsqu’on songe à la valeur de sciences de la vie, on s’en tient parfois seulement aux éléments les plus évidents – les avancées médicales qui aident les personnes et sauvent les vies. D’autant plus que nous traversons une période exceptionnelle de l’histoire des soins de santé : les connaissances médicales, les progrès scientifiques et les innovations technologiques convergent actuellement pour transformer radicalement la prévention des maladies, leur diagnostic et leur traitement. Au cours des dernières années, le domaine des innovations en santé a connu des percées remarquables, notamment en ce qui concerne les traitements indépendants de l'histologie, les thérapies cellulaires et géniques, et les tests diagnostiques et traitements pour des maladies rares. Ces avancées sont une excellente nouvelle pour les patients (ici et ailleurs) et elles nous remplissent d’enthousiasme au sujet des innovations à venir, mais elles ne sont qu’une partie du tableau des sciences de la vie.

Résumer le Canada à des montagnes et des ours ne fait pas honneur à la diversité des splendeurs naturelles de notre pays. De la même façon, le secteur des sciences de la vie offre un large éventail de bienfaits et ajoute de la valeur d’une variété de façons qu’il ne faut pas sous-estimer. L’industrie de l’innovation pharmaceutique crée plus de 100 000 emplois de grande qualité à l’échelle du pays. Les investissements en recherche et développement par l’industrie, qui s’élèvent à 2,4 milliards de dollars, et son apport annuel de presque 16 milliards de dollars à l’économie sont deux exemples de la contribution plus large du secteur des sciences de la vie à la santé des Canadiens et à l’innovation en soins de santé au Canada[1].

Roche, un chef de file des domaines des produits pharmaceutiques, des produits diagnostiques in vitro et des soins du diabète dont la fondation remonte à 1896 à l’échelle mondiale, est une entreprise déterminée à promouvoir l’écosystème dynamique des sciences de la vie au Canada et à offrir des innovations aux patients. En 2023, 225 000 Canadiens ont été traités par des médicaments de Roche, et 1 Canadien sur 4 a subi un test effectué par un produit diagnostique de Roche.

Au cours des dernières années, Roche a approfondi son engagement envers le Canada par des investissements dans des initiatives de recherche collaborative, par la stimulation de l’écosystème canadien des sciences de la vie et par la création d’emplois d’avenir de premier plan. L’entreprise a désigné le Canada comme l’un de ses centres mondiaux majeurs : la filiale canadienne est passée d’un petit bureau de vente de 4 employés en 1931 à une entreprise de près de 2 000 employés aujourd’hui. Au cours des cinq dernières années seulement, Roche a pris l’engagement de créer 500 nouveaux postes hautement spécialisés à tous les niveaux de la chaîne de valeur des soins de santé (et ce chiffre ne cesse de croître!). Ces postes vont de la recherche et des études cliniques jusqu’aux opérations commerciales (en incluant toutes les étapes intermédiaires). Maintenant, Roche touche des domaines essentiels pour l’avenir des soins de santé comme l’intelligence artificielle, les sciences computationnelles et l’apprentissage machine.

Une analyse récente a montré qu’entre 2019 et 2023, Roche a participé directement à l’économie canadienne par son produit brut* de 4,3 milliards de dollars et a contribué à plusieurs partenariats et projets collaboratifs importants partout au Canada. En 2019, Roche a lancé un programme de bourses et de mentorat en collaboration avec Life Sciences Ontario. Ce programme propose un soutien sous forme de mentorat et d’assistance financière aux étudiants de premier cycle universitaire pour aider à former les scientifiques de demain, tout en faisant la promotion de l’équité, de la diversité et de l’inclusion pour favoriser la compétitivité et la croissance du secteur des sciences de la vie au Canada.

En 2020, Roche a rassemblé les instituts nationaux canadiens en intelligence artificielle (Amii, Mila et l’Institut Vector) pour fonder L’IA chez Roche (ou AiR), un centre d’excellence dont la mission est d’offrir à la population du Canada et d’ailleurs de meilleurs résultats en matière de santé par la découverte et l’application de recherches en intelligence artificielle. Ce projet est étayé par un échange ouvert et collaboratif soutenu de façon inédite par l’expertise de Roche. En plus des instituts fondateurs, L’IA chez Roche a favorisé de nombreux partenariats entre les secteurs public et privé avec des hôpitaux, des groupes de patients, des agences gouvernementales et des entreprises en démarrage.

Plus récemment, Roche a annoncé un autre projet de partenariat prometteur en collaboration avec le Consortium québécois sur la découverte du médicament (CQDM), la Fondation de l’Hôpital général juif, l’Université McGill et d’autres intervenants importants pour soutenir un projet de recherche visant à mieux comprendre comment les gènes et les protéines influencent le risque et l’évolution de maladie rénale diabétique (DKD), une des principales causes d’insuffisance rénale. Les résultats de ce projet pourraient mener au repérage de biomarqueurs de la DKD et de traitements novateurs contre cette maladie, ce qui profitera à tout l’écosystème de la recherche et des soins de santé, au Québec et ailleurs.

Grâce à de tels efforts collaboratifs, Roche et ses partenaires renforcent tout l’écosystème canadien pour mener à une croissance économique et à de meilleurs résultats pour la santé, ces deux concepts n’étant pas mutuellement exclusifs! Le potentiel du Canada est immense. Nous possédons déjà tout ce qu’il faut pour non seulement prospérer dans les sciences de la vie et de l’innovation en soins de santé, mais aussi attirer les investissements futurs en R-D et en sciences de la vie.

Grâce à la collaboration soutenue et la mise en place des politiques et des règlements qui soutiennent l’innovation en santé, le Canada sera une destination de choix pour les investissements futurs, ouvrant ainsi la voie à un avenir plus prospère et plus sain pour toute la population canadienne. Roche Canada réitère son engagement à travailler avec ses collaborateurs de tout le secteur des sciences pour veiller à ce que les innovations en soins de santé parviennent aux personnes qui en ont besoin : les patients.

Référence

  1. Site de MNC (page en anglais)

  2. Le produit brut est la mesure la plus large de l’activité économique; il représente la valeur brute totale des biens et des services produits par une entreprise ou une industrie donnée. Le produit brut est égal à la valeur du produit net (ou PIB) plus la consommation intermédiaire (soit la valeur des biens et des services utilisés au cours du processus de production, comme la valeur de chaque composant d’un produit pharmaceutique). Le PIB est donc un élément du produit brut.


Ce site Web présente de l’information sur des produits destinée à un vaste public au Canada et peut contenir des détails ou des renseignements sur ces produits qui ne pourraient être autrement accessibles ou qui ne sont pas valides dans d’autres pays. Veuillez prendre note que nous n’assumons aucune responsabilité quant à l’accès à de l’information qui peut ne pas être conforme aux exigences légales, à la réglementation, à l’homologation ou à l’usage à l’extérieur du Canada.

Nous joindreInternationallinkedinfacebooktwitterinstagramyoutubeÀ propos de RocheSolutions pharmaceutiquesSolutions diagnostiquesCarrièresMédiasPolitique de confidentialitéDéclaration juridiquePolitique sur les médias sociauxAccessibilité

Vous quittez maintenant le site Web de Hoffmann-La Roche Ltée (« Roche Canada »). Les liens vers tous les sites externes sont fournis à titre de ressources aux visiteurs de notre site. Roche Canada n’assume aucune responsabilité quant au contenu de ces sites. Roche Canada n’exerce aucun contrôle sur ces sites, et les opinions, allégations ou commentaires formulés dans ces sites ne doivent pas être attribués à Roche Canada, sauf indication contraire.