Fritz Hoffmann-La Roche

Nous améliorons la vie des patients depuis plus d’un siècle.

Les étapes clés de l’histoire de Roche

Véritable pionnier, Fritz Hoffmann-La Roche, fondateur de l’entreprise, était convaincu que l’avenir appartenait aux produits pharmaceutiques de marque.

1896

1896

Fondation de l’entreprise – premiers succès

L’entreprise F. Hoffmann-La Roche & cie a été fondée à l’époque où la révolution industrielle modifiait profondément le visage de l’Europe. À Bâle, le 1er octobre 1896, Fritz Hoffmann-La Roche, entrepreneur suisse de 28 ans, crée son entreprise pour succéder à Hoffmann, Traub & cie. Il est l’un des premiers à reconnaître que la fabrication industrielle de médicaments constituerait un progrès majeur dans la lutte contre la maladie. Depuis, Roche est devenue l’une des principales entreprises de soins de santé du monde.

Emballage de produit pour Airol

Développement de produits

Premiers produits

Le pharmacien Carl Schaerges, premier responsable de la recherche, démontre avec le chimiste Emil C. Barell la présence d’iode dans des prélèvements thyroïdiens. En découlent le premier brevet et les premières publications scientifiques de Roche.

1897

1897-1914

Expansion et internationalisation

Roche ne tarde pas à étendre ses activités commerciales. Agrandie entre 1897 et 1910, l’usine de Grenzach, en Allemagne, accueille désormais la part du lion de la fabrication des produits de l’entreprise. Fritz Hoffmann-La Roche et son nouvel associé Carl Meerwein ne tardent pas à se constituer un réseau d’agents et de filiales, tant en Europe qu’outre-mer. Dès 1914, Roche possède des bureaux à Milan, New York, Saint-Pétersbourg et Londres, entre autres.

  • Affiche de produit pour Sirolin

    Développement de produits

    Succès à l’orange

    Roche produit un sirop pour la toux en vente libre contenant son propre principe actif : le thiocol. Ce sirop à l’orange connaît un succès quasi immédiat. Lancé en 1898 sous la marque de commerce Sirolin, il est commercialisé pendant plus de 60 ans.

  • Vitrine d’un ancien magasin de Roche à Bâle

    Expansion de l’entreprise

    Roche prend de l’expansion dans le monde entier.

    Entre 1897 et 1914, Roche prend de l’expansion dans le monde entier, employant désormais plus de 700 personnes à Bâle, Grenzach, Milan, Paris, Berlin, Vienne, Saint-Pétersbourg, Londres, New York et Yokohama. Pendant cette période, Roche s’efforce d’établir une forte coopération entre le milieu universitaire et le secteur privé. Jusqu’à 1915, toutes les innovations de Roche découlent de cette coopération.

1915

1915-1927

Dans la tourmente

La Première Guerre mondiale a des répercussions désastreuses pour Roche. Le boycottage de ses produits par l’Allemagne, l’isolement de Bâle de l’usine allemande de Grenzach, la perte du marché et des établissements russes de l’entreprise lors de la révolution de 1917, combinés à une réduction drastique du commerce international... Tout cela entraîne une véritable crise financière. Pour y répondre, Roche est transformée en société à responsabilité limitée. De plus, Roche déplore la mort de son père fondateur, le visionnaire Fritz Hoffmann, en 1920. Une lueur d’espoir jaillit avec l’étude classique des amines biogènes par Markus Guggenheim, qui rehausse le prestige de Roche au sein de la communauté scientifique.

  • Fritz et Adèle Hoffman-La Roche

    Visages de Roche

    Décès de Fritz Hoffmann

    Le fondateur de l’entreprise, Fritz Hoffmann, meurt des suites d’une maladie rénale le 18 avril 1920, privant Roche d’un entrepreneur dynamique doublé d’une personnalité formidable. « À chaque étape, c’était [Fritz Hoffmann] qui choisissait la direction dans laquelle l’entreprise devait aller, la guidant vers des objectifs plus grands et plus beaux grâce à sa vision, à son énergie intarissable, à sa spontanéité contagieuse et à son optimisme à toute épreuve », déclare Emil C. Barell dans son éloge funèbre à Fritz Hoffmann. C’est désormais Emil C. Barell qui prend la direction de l’entreprise.

  • Markus Guggenheim

    Visages de Roche

    Premiers pas vers les vitamines de synthèse

    Markus Guggenheim publie une étude classique des amines biogènes en 1920. Roche commence à commercialiser ce que l’entreprise appelle des produits biochimiques. Ceux-ci comprennent les acides aminés, les peptides, les protéines, les glucosides cardiotoniques, les vitamines et les hormones – des substances que l’entreprise avait produites à l’origine pour ses propres projets de recherche. Les produits biochimiques redorent le blason de Roche au sein de la communauté scientifique. Guggenheim commence à étudier la vitamine B1 en 1927. Ses recherches portent sur des extraits de son de riz, qui, à terme, serviront à la synthèse et à la production de vitamine B1 chez Roche.

  • Alice Keller

    Visages de Roche

    Première dirigeante de Roche

    Alice Keller, une Bâloise de 30 ans, embarque pour le Japon en 1926. Titulaire d’un doctorat en économie politique, elle a travaillé chez Roche pendant environ un an à Bâle avant d’accepter un poste à Tokyo, où l’entreprise a créé une filiale en 1925. Elle commence par tenir la correspondance, passer en revue les documents et effectuer un peu de comptabilité. À son retour, en 1939, Alice Keller obtient le rang de cadre supérieure de Direktorin – un accomplissement remarquable pour l’époque.

  • Deux scientifiques travaillant dans un ancien laboratoire industriel

    Développement de produits

    Renforcement de la production de produits de synthèse

    En 1920, Roche produit un sédatif analgésique et hypnotique, premier produit à incorporer des composés fabriqués par chimie de synthèse. Un laboratoire industriel est construit à Bâle pour mettre au point des processus de synthèse.

1928

1928-1944

Le succès des vitamines permet de surmonter la crise

Roche parvient à surmonter la crise sous la direction d’Emil C. Barell. L’entreprise connaît une remontée inattendue de ses ventes grâce à la production de vitamines, ce qui permet un retour à sa prospérité passée. Roche peut ainsi de nouveau prendre de l’expansion, fondant l’entité canadienne de l’entreprise et développant le marché américain par l’entremise d’investissements à New York et Nutley.

  • Ancienne usine de Roche à Nutley, New Jersey

    Expansion de l’entreprise

    Investissements aux États-Unis

    Les bureaux de Roche à New York deviennent rapidement trop petits, ce qui force l’entreprise à construire une nouvelle usine à Nutley, au New Jersey, et à y déménager en 1929 la production d’une large gamme de produits.

  • Montréal, Québec en 1931

    Roche au Canada

    Nos racines canadiennes

    En 1931, Hoffmann-La Roche Limitée est fondée et constituée en société à Montréal, au Québec, au beau milieu de la grande dépression. Le montant total des ventes atteint 163 412 $. Le montant des salaires, lui (y compris les avantages sociaux) atteint 12 987 $ pour les six membres du personnel.

  • Descente d’un escalier en colimaçon dans le bâtiment 21 à Bâle

    Expansion de l’entreprise

    Agrandissement du siège social en Suisse

    À Bâle, un nouveau bâtiment administratif conçu par l’architecte bernois Otto R. Salvisberg est mis en chantier. Otto R. Salvisberg s’est déjà fait un nom grâce à plusieurs projets réalisés à Berlin. Le bâtiment administratif 21, achevé en 1935, présente une élégante simplicité encore remarquable aujourd’hui.

  • Tadeusz Reichstein

    Développement de produits

    Histoire de la réussite des vitamines

    Tadeusz Reichstein (lauréat du prix Nobel en 1950) offre à Roche une méthode exploitable de synthèse de la vitamine C. Un an plus tard, la production des 50 premiers kilogrammes de vitamine C marque l’avènement de la fabrication de vitamines chez Roche, qui lance sa première préparation de vitamine C, Redoxon.

    Roche, qui maîtrise également la synthèse industrielle des vitamines A, B1, B2, E et K1, devient ainsi le chef de file des fournisseurs de vitamines. Dès 1938, les vitamines constituent le fonds de commerce de l’entreprise, avec Benerva (vitamine B1), Nestrovit (multivitamines), Béflavine (vitamine B2) et Ephynal (vitamine E).

1945

1945-1964

Rationalisation et amélioration de la production

La production de vitamines s’amplifie et de nouvelles installations de production viennent renforcer la position de chef de file de Roche dans ce domaine. Afin d’éviter de devenir trop dépendante des vitamines, l’entreprise intensifie ses efforts de recherche pharmaceutique. Entre le début des années 1950 et le milieu des années 1960, la recherche pharmaceutique se diversifie énormément, la gamme de produits pharmaceutiques allant désormais des antidépresseurs aux antibiotiques, en passant par des agents de chimiothérapie contre le cancer. Durant cette période, les chercheurs de Roche découvrent un composé de la classe des benzodiazépines, qui provoque une sédation sans entraîner de somnolence.

  • Présentoir échelonné pour divers produits Pantene

    Expansion de l’entreprise

    Entrée de Roche sur le marché des cosmétiques

    En 1945, Roche fonde l’entreprise Pantene et des sociétés de produits cosmétiques affiliées. Ces entreprises emploient 4 000 personnes, dont 1 200 à Bâle et 2 000 à Nutley, aux États-Unis.

  • Gélule portant la marque de Roche

    Développement de produits

    Développement de produits

    Début de la production de calmants Au milieu des années 1950, un nouveau groupe de sédatifs appelés calmants est mis sur le marché pour un usage clinique. Revenant à un groupe de composés sur lequel il a déjà travaillé par le passé, Leo Sternbach découvre par hasard les benzodiazépines. Les calmants deviennent rapidement l’un des segments de produits les plus importants de Roche. Ce succès, associé à la rationalisation de la production de vitamines, alimente une période de croissance sans précédent pour l’entreprise.

  • Échantillons de fioles de Fluoro-uracil posés sur des pièces de puzzle

    Développement de produits

    Premier médicament anticancéreux

    Roche lance son premier médicament anticancéreux en 1962, ouvrant ainsi la voie aux activités de l’entreprise dans le domaine de la chimiothérapie anticancéreuse.

  • Chercheur humant une bande parfumée

    Expansion de l’entreprise

    Expansion dans le monde entier

    En 1963, Roche acquiert Givaudan S.A., un important fabricant de parfums et d’arômes. Il s’agit d’un client de longue date pour les produits intermédiaires de la production de vitamines A de Roche. Roche fait également l’acquisition de l’entreprise française de parfums de renom Roure Bertrand Dupont en 1964. De seulement 7 000 employés dans le monde entier en 1953, l’effectif de Roche passe à 19 000 personnes en 1965. L’entreprise poursuit l’établissement de filiales, en Inde et au Mexique notamment.

1965

1965-1978

Diversification

Propulsée par le succès des benzodiazépines, Roche diversifie ses produits dans l’ensemble des domaines des soins de santé. Au Canada, l’entreprise vit une période de croissance importante, ce qui lui permet de construire de nouvelles installations de production ainsi que des bureaux et de mettre en place des bonnes pratiques industrielles dans ce pays. En Suisse et aux États-Unis, on crée des services de bioélectronique afin de mettre au point des instruments médicaux électroniques. L’acquisition de l’entreprise de produits phytosanitaires Dr. R. Maag AG illustre la croissance de l’engagement de Roche à l’égard des produits agrochimiques.

Cette époque marque également le début de la recherche biomédicale fondamentale chez Roche. L’entreprise crée l’Institut Roche de biologie moléculaire (Roche Institute of Molecular Biology) à Nutley, l’Institut d’immunologie de Bâle (Basel Institute for Immunology) et le Centre de recherche japonais de Kamakura, au Japon. Elle subit un revers important à l’occasion d’un accident lié à des substances chimiques qui a lieu dans une filiale italienne.

  • Chercheur humant une bande parfumée

    Roche au Canada

    Expansion sur le marché canadien

    À la fin des années 1960, à l’apogée de sa croissance, Roche Canada fait l’acquisition de 250 acres de terrain dans le comté de Vaudreuil, au Québec. Ce projet a pour objet de créer un site de production entièrement intégré de classe mondiale pour les produits pharmaceutiques et les principaux produits chimiques fins.

  • File de contenants de produit portant des codes-barres

    Roche au Canada

    Première du genre

    En 1968, Roche devient la première entreprise pharmaceutique du Canada à inscrire une date de péremption en clair sur tous ses produits.

  • Test de grossesse précoce

    Expansion de l’entreprise

    Entrée de Roche sur le marché des produits diagnostiques

    La création, en 1968, du service de produits diagnostiques marque l’entrée de Roche dans un nouveau secteur. En plus de la mise au point de nouveaux tests diagnostiques et du matériel d’analyse automatique, les objectifs de ce nouveau département sont de mettre en place des laboratoires pour offrir des services d’analyse clinique aux hôpitaux et aux médecins en pratique privée.

  • Secteur d’entreprises d’une ville

    Expansion de l’entreprise

    Des instituts de recherche dans le monde entier

    L’Institut de biologie moléculaire de Roche ouvre ses portes en 1968 à Nutley. Il s’agit de l’un des premiers centres de recherche et de développement de l’entreprise. Un an plus tard, Roche ouvre l’Institut d’immunologie de Bâle. Niels Kaj Jerne, son premier directeur, reçoit par la suite le prix Nobel de médecine.

  • Bâtiment administratif de Roche à Vaudreuil, Québec

    Roche au Canada

    Poursuite de la croissance

    En 1972, Roche Canada déménage dans l’impressionnant site de Vaudreuil, au Québec, qui comprend un bâtiment administratif de 12 étages doté d’un auditorium splendide, des édifices pharmaceutique et chimique, un entrepôt et une centrale ayant la capacité de faire face à l’expansion future de l’entreprise, le tout au sein d’un site arboré. Situé sur les rives du lac des Deux-Montagnes, Roche obtient l’autorisation de pomper des millions de litres d’eau quotidiennement pour ses productions futures.

  • Médaillon du Prix Galien

    Distinctions

    Prix Galien

    En 1974, le médicament antiparkinsonien de Roche obtient le prix Galien, créé en France pour récompenser l’innovation et les importantes avancées thérapeutiques. Il s’agit là du premier d’une série de prix décernés aux produits thérapeutiques de Roche qui ont marqué des jalons importants dans le traitement de maladies, ainsi que la première de 27 distinctions pour d’autres produits de Roche.

1979

1979-1990

Réforme, spécialisation et transparence

Roche commence à restreindre sa structure organisationnelle et à scinder ses activités commerciales. De plus, les activités de l’entreprise sont renforcées par l’entremise d’acquisitions et de désinvestissements. À la suite de la réorganisation de l’entreprise, Roche dispose de quatre entités commerciales principales : les produits pharmaceutiques, les vitamines et produits chimiques fins, les produits diagnostiques et les parfums et arômes. Les activités de l’entreprise au Canada sont recentrées et relocalisées pour refléter ces changements à l’échelle mondiale.

  • Bâtiment de bureaux à plusieurs fenêtres

    Expansion de l’entreprise

    Bond en avant dans le traitement du cancer

    En 1980, l’Institut de biologie moléculaire de Roche réussit à isoler un interféron alpha pur. L’établissement de Roche de Nutley s’associe à Genentech, une entreprise de biotechnologies située au sud de San Francisco, afin de produire une version modifiée génétiquement de cette substance.

  • Bâtiment de bureaux de Roche à Vaudreuil, Québec

    Roche au Canada

    Consolidation au Canada

    À la fin de l’année 1982, Roche prend la décision d’arrêter la production pharmaceutique au Canada. Le site de Vaudreuil, au Québec, devient alors un fardeau financier. Il est donc vendu afin de recentrer les activités de l’entreprise.

  • Bâtiment de bureaux en Ontario

    Roche au Canada

    Déménagement en Ontario

    En 1983, le siège social canadien et les Opérations marketing déménagent au West Mall d’Etobicoke, la distribution de la division des vitamines et produits chimiques fins, dans un entrepôt loué à Brampton et les fonctions de distribution des produits pharmaceutiques et diagnostiques ainsi que les services de démonstration et de réparation de produits diagnostiques et de contrôle qualité déménagent à Tilbury Court, à Brampton, en Ontario.

  • Niels Kaj Jerne et Georges Kohler

    Visages de Roche

    Prix Nobel

    Le premier directeur de l’Institut d’immunologie de Bâle, Niels Kaj Jerne, obtient le prix Nobel de médecine en 1984 pour ses travaux sur l’immunologie. Il partage ce prix avec César Milstein et Georges Köhler pour la découverte des anticorps monoclonaux.

    Susumu Tonegawa, chercheur à l’Institut d’immunologie de Bâle de 1972 à 1981, obtient le prix Nobel de médecine en 1987 pour ses travaux sur les segments génétiques des anticorps. Ses découvertes fondamentales permettent par la suite la production d’anticorps humanisés.

  • Graphiques et statistiques

    Expansion de l’entreprise

    Création de la structure de groupe

    La structure d’entreprise mise en place en 1986 est étendue et renforcée en vue de préparer la séparation des divisions d’exploitation, en 1990. Ces changements comprennent la formation d’une société de portefeuille (Roche Holding AG) en parallèle d’une augmentation du capital autorisé et du nombre d’actions au porteur. Cette nouvelle structure donne à Roche l’accès aux marchés internationaux des capitaux.

  • Bureau de Roche à Mississauga

    Roche au Canada

    De Brampton à Mississauga

    En 1990, Roche vend l’édifice de Tilbury Court, à Brampton, met fin aux locations des sites de Brampton et d’Etobicoke et déménage dans un nouvel établissement à Mississauga.

1991

1991-2000

Expansion internationale et développements novateurs

Grâce à son engagement à l’égard de la recherche et de l’innovation, Roche continu d’enregistrer des progrès constants dans la mise au point de traitements plus abordables qui permettront de raccourcir les hospitalisations.

  • Travailleuse dans le service de produits diagnostiques, portant une combinaison sanitaire, un masque et des lunettes

    Expansion de l’entreprise

    Renforcement de la division des produits diagnostiques grâce aux droits sur la PCR

    En 1991, Roche achète les droits de commercialisation, dans le monde entier, de la réaction en chaîne de la polymérase (PCR) à l’entreprise Cetus Corporation. Permettant de détecter des quantités infimes de matériel génétique, cette technique rend possible la mise au point de tests diagnostiques rapides, sensibles et spécifiques pour un large éventail d’utilisations, tant en médecine qu’en recherche.

  • Vue microscopique de cellules produisant des anticorps

    Développement de produits

    Les médicaments de Roche s’attaquent au cancer.

    Divers médicaments novateurs contre le cancer sont mis au point à partir du milieu des années 1990, parmi lesquels l’un des premiers produits de médecine personnalisée : un anticorps humanisé conçu pour cibler et neutraliser une protéine produite par un gène particulier ayant le potentiel de causer le cancer. Par ailleurs, Roche lance un traitement pour les adultes atteints de la forme de leucémie la plus courante.

  • Vue microscopique d’inhibiteurs de la protéase du VIH

    Développement de produits

    Les médicaments de Roche s’attaquent au VIH.

    Roche lance le premier inhibiteur de la protéase du VIH, pour lequel l’entreprise reçoit le prix Galien en 1999, puis un autre traitement contre le VIH qui empêche le virus de pénétrer dans les cellules immunitaires humaines, pour lequel elle reçoit le prix Galien en 2004.

  • Machine d’analyse Cobas Amplicor

    Développement de produits

    Produits diagnostiques novateurs

    Au milieu des années 1990, la division des produits diagnostiques lance différents produits dans tous les domaines des tests médicaux : cobas Integra, un appareil d’analyse de chimie clinique et d’immunochimie, cobas Core II, un appareil d’analyse d’immunochimie, cobas Amplicor, un appareil d’analyse fondée sur la technologie de PCR ainsi que Accutrend et Accu-Chek, une gamme de produits novateurs permettant de faciliter la prise en charge du diabète et d’effectuer des tests quasiment indolores chez les diabétiques.

  • Illustration médicale

    Développement de produits

    Prévention et traitement de la grippe

    En 1999, Roche lance son traitement antiviral de la grippe par voie orale, qui n’est pas un vaccin. Il fait partie de la classe de médicaments des inhibiteurs de la neuraminidase.

  • Bureau de Roche à Mississauga

    Roche au Canada

    Syntex rejoint le groupe Roche.

    En 1994, Roche fait l’acquisition de Syntex, une entreprise pharmaceutique située à Palo Alto, aux États-Unis. Pour pouvoir loger les employés supplémentaires de Syntex, Roche agrandit l’établissement du 2455, Meadowpine Boulevard, à Mississauga, de 40 000 pieds carrés. Grâce à cette acquisition, Roche est désormais la quatrième entreprise pharmaceutique du monde.

  • Siège social de Roche Produits diagnostiques à Laval, Québec

    Roche au Canada

    Les acquisitions entraînent une diversification.

    En 1998, Roche fait l’acquisition de Boehringer Mannheim, l’un des chefs de file en produits diagnostiques à l’échelle internationale, devenant de ce fait l’une des principales entreprises de diagnostics in vitro du secteur des soins de santé. Grâce à cette acquisition, Roche Diagnostics établit son siège social canadien à Laval, au Québec. En 2001, en conséquence de cette croissance, Roche Diagnostics double la surface de ses entrepôts. En 2007, Roche investit 20 millions de dollars pour rénover et agrandir le bâtiment existant.

2000

2000-2006

Restructuration de l’entreprise pour se concentrer sur les biotechnologies

Roche est l’une des principales entreprises de soins de santé à l’échelle mondiale, avec deux domaines d’expertise principaux : les produits diagnostiques et les produits pharmaceutiques. Si l’on ajoute à cela ses forces en biotechnologies, l’entreprise dessine l’avenir des soins de santé grâce à des innovations dans les soins de santé personnalisés, notamment.

  • Drapeau de Roche flottant devant l’un des bureaux de la compagnie

    Expansion de l’entreprise

    Concentration sur ses deux domaines d’expertise

    Pour être en mesure d’intensifier ses efforts dans le secteur des soins de santé, Roche abandonne deux domaines : les parfums et arômes et les vitamines et produits chimiques fins. L’entreprise étant axée sur la recherche et l’innovation, les divisions des produits pharmaceutiques et des produits diagnostiques du groupe fournissent des produits pour tous les aspects des soins de santé, allant de la détection précoce et de la prévention des maladies à leur diagnostic et à leur traitement. Combinant les forces et les expertises de ses deux divisions, Roche joue un rôle de plus en plus important dans la redéfinition de l’avenir de la médecine par ses contributions à l’approche des soins de santé personnalisés.

  • Chercheuse regardant à travers un microscope

    Établissements de recherche

    Activités de recherche à l’échelle mondiale

    En 2004, Roche est la première entreprise de soins de santé à l’échelle mondiale à établir un centre de recherche et de développement dans le parc technologique Zhangjiang de Shanghai, en Chine. Entièrement détenu et exploité par Roche, ce centre appuie les activités de recherche et de développement de l’ensemble de l’entreprise, ainsi que ses efforts d’expansion en Chine. Le site de Shanghai représente un ajout important aux établissements de R-D du groupe aux États-Unis, au Japon et en Europe.

  • Rond-point devant le bâtiment de bureaux à Chugai

    Expansion de l’entreprise

    Engagement sur le marché japonais

    Roche et Chugai forment une alliance pour créer une entreprise pharmaceutique à vocation de recherche au Japon, deuxième marché pharmaceutique du monde. Cette nouvelle entreprise, issue en 2002 de la fusion de Nippon Roche et de Chugai et dénommée Chugai Pharmaceuticals Co. Ltd., est la cinquième entreprise pharmaceutique en importance au Japon. Chugai Pharmaceuticals se spécialise en produits pharmaceutiques d’ordonnance, avec des forces en biotechnologies.

  • Garçon souriant avec d’autres enfants

    Engagement social

    Aider les enfants dans le besoin

    En 2003, les employés mettent en place la Marche pour les enfants de Roche, une collecte de fonds visant à aider les enfants des communautés au sein desquelles Roche est présente ainsi que des pays en voie de développement comme le Malawi, l’Éthiopie et les Philippines à concrétiser leurs projets. Chaque année à une date donnée, environ 50 000 employés de plus de 100 sites marchent ensemble pour collecter des fonds et faire prendre conscience des projets des enfants du monde entier.

  • Ondulation sur l’eau bleue dans la piscine

    Expansion de l’entreprise

    Reconnaissance des pratiques commerciales responsables

    En 2004, Roche est reconnue comme un chef de file en soins de santé par deux des principaux indices de mesure de la pérennité du monde, le Dow Jones Sustainability World Index et le Dow Jones STOXX Sustainability Index. Auparavant, Roche avait figuré dans la liste de l’indice FTSE4Good du Royaume-Uni, qui mesure le rendement d’une entreprise par rapport aux normes habituelles de responsabilité sociale. L’inclusion de Roche dans ces indices importants reflète l’engagement de l’entreprise à l’égard de pratiques commerciales responsables ainsi que de la création de valeur durable à long terme.

  • Deux enfants souriant à travers une petite ouverture dans le verre

    Engagement social

    Collaboration à l’échelle mondiale

    En 2005, Roche est membre fondateur du groupe de partenariat avec des entreprises du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Roche rejoint ainsi plusieurs autres entreprises dans un partenariat visant à fournir un soutien stratégique à long terme aux missions humanitaires de la Croix-Rouge. Cette action renforce l’engagement de Roche à l’égard de l’aide humanitaire à l’échelle mondiale, concrétisée par 100 ans de soutien au CICR.

2007

2007-aujourd’hui

Vers des soins de santé personnalisés

L’intensification de l’attention portée à l’innovation et aux biotechnologies conduit à des avancées importantes en matière de techniques et de médicaments ciblant des éléments moléculaires. En 2009, l’achèvement de l’intégration du pionnier des biotechnologies, Genentech, suit l’acquisition d’autres acteurs clés dans la recherche en sciences de la vie, en séquençage génétique et en diagnostics tissulaires. Les activités au Canada prennent de l’ampleur et un siège du développement pharmaceutique à l’échelle mondiale est créé à Mississauga, en Ontario. Cela vient renforcer l’accès de Roche à l’innovation et aux nouvelles technologies, dans l’esprit de son engagement en faveur de traitements plus ciblés qui, à terme, feront des soins de santé personnalisés une réalité.

  • Cellules vues à travers l’objectif d’un microscope

    Expansion de l’entreprise

    Acquisition de nouvelles technologies diagnostiques

    Une série d’acquisitions stratégiques permet à Roche Diagnostics de disposer désormais d’importantes technologies :

    Grâce à BioVeris, le secteur de l’immunochimie peut se développer dans de nouveaux segments, comme le développement en sciences de la vie, la découverte de médicaments, leur mise au point et les essais cliniques. NimbleGen apporte l’accès aux micropuces à ADN, qui sont des outils très utilisés en recherche pharmaceutique. 454 Life Sciences donne l’accès à des produits de séquençage de nouvelle génération, ainsi qu’à l’utilisation de la technique de séquençage 454 pour des applications diagnostiques in vitro.

  • Patient avec solution intraveineuse en compagnie d’un être cher

    Expansion de l’entreprise

    Des soins de santé personnalisés en réponse à des défis médicaux

    Pouvant compter sur une association unique de forces dans les domaines des produits pharmaceutiques et des produits diagnostiques ainsi que sur des connaissances approfondies en biologie moléculaire, Roche place les soins de santé personnalisés (SSP) au cœur de sa stratégie d’entreprise. Les SSP constituent la clé permettant de fournir des médicaments différenciés sur le plan clinique. Grâce à la présence de produits pharmaceutiques et diagnostiques sous un même toit, les deux divisions collaborent dès les premières étapes de la recherche afin de repérer de meilleures cibles thérapeutiques et les groupes de patients auxquels ces nouveaux traitements seront les plus bénéfiques.

  • Prélèvement d’un échantillon de tissu cutané

    Expansion de l’entreprise

    Renforcement des diagnostics tissulaires

    En 2008, Roche fait l’acquisition de Ventana Inc., située aux États-Unis. Cette entreprise spécialisée en diagnostics tissulaires produit des appareils de diagnostic et des réactifs utilisés en histologie clinique ainsi que pour la recherche de nouveaux ingrédients actifs. Il s’agit là d’un ajout majeur à la gamme de produits diagnostiques de Roche.

  • Drapeau de Genentech flottant aux côtés du drapeau américain

    Expansion de l’entreprise

    Intégration de Genentech

    En 2009, Genentech devient un membre à part entière du groupe Roche. Considérée comme l’un des fondateurs de l’industrie des biotechnologies, Genentech a toujours été étroitement liée à Roche. De l’association des gammes de produits de ces deux entreprises est née la plus grande entreprise biotechnologique à l’échelle mondiale, centrée sur l’utilisation des données génétiques humaines pour le développement de médicaments destinés aux patients atteints de maladies graves ou mortelles. L’innovation est renforcée par le partage de la propriété intellectuelle et des technologies tout en conservant la diversité des approches de recherche.

  • Système de diagnostique Cobas 8000

    Développement de produits

    Nouvel appareil diagnostique à haut rendement

    Lappareil diagnostique cobas 8000 est lancé sur le marché en 2009. Ses composants modulaires peuvent être associés de différentes façons afin de créer des lignes de tests à haut rendement. Lappareil est conçu pour des laboratoires très occupés : il peut traiter 8 400 tests par heure.

  • Gouttelette d’eau sur le bord d’une feuille

    Engagement social

    Reconnaissance des pratiques commerciales durables

    En 2007, Roche reçoit le premier prix de l’Environnement du Financial Times et de la banque privée d’investissement Citi pour la plus grande amélioration de l’efficacité carbone d’une grande entreprise, à l’échelle tant européenne que mondiale. En 2010, Roche est reconnue comme étant l’entreprise de soins de santé aux pratiques les plus durables au monde. Nommée pour la première fois Supersector Leader in Healthcare dans l’indice Dow Jones Sustainability Index, Roche continue à recevoir cette distinction les années suivantes.

  • Drapeau de Roche flottant aux côtés des drapeaux canadien et suisse

    Roche au Canada

    Faire de l’innovation scientifique une priorité au Canada

    En 2011, Roche Canada accueille un nouveau site de développement de produits à l’échelle mondiale et devient dès lors un chef de file en essais cliniques à l’échelle mondiale. Par ce projet, Roche investit plus de 190 millions de dollars en Ontario.

  • Nouveau bâtiment de Roche à Mississauga

    Roche au Canada

    Une nouvelle maison pour Roche Canada

    En octobre 2013, Roche Canada déménage dans un édifice tout neuf au 7070, Mississauga Road, en Ontario. Ses employés travaillent désormais dans un lieu dynamique qui favorise la collaboration et le travail d’équipe et qui est à l’image de la culture d’innovation que promeut Roche.

  • Jeune femme regardant au loin

    Expansion de l’entreprise

    Raison d’être

    Lancement d’une nouvelle raison d’être unificatrice et inspirante pour Roche à l’échelle mondiale : Agir maintenant pour l’avenir des patients.

  • Illustration d’un inhibiteur de transduction de signal

    Développement de produits

    Nouveaux ingrédients actifs dans la lutte contre le cancer

    En 2012 et en 2013, Roche lance sur le marché une série de traitements novateurs pour certains types de cancers, parmi lesquels un inhibiteur des voies de signalisation pour le traitement des carcinomes basocellulaires, ainsi que le premier conjugué anticorps-médicament mis au point par Roche, introduisant de ce fait sur le marché deux nouveaux traitements contre le cancer du sein.

  • Cellules vues au microscope

    Développement de produits

    Nouveaux tests de dépistage du cancer

    Plusieurs tests novateurs pour la détection de différents types de cancers offrent la promesse d’un traitement plus efficace des tumeurs. L’examen de cytologie CINtec PLUS permettant un dépistage cellulaire du cancer du col de l’utérus entièrement automatisé complète la gamme de tests de Roche pour le dépistage précoce de ce type de cancers.